logo

Blog

Erreurs humaines lors de la maintenance

26 août 2021

Erreurs humaines? La tendance des technologies industrielles est à l’automatisation progressive des processus et du suivi des actifs, pour des gains de productivité et une plus grande réactivité lors des actions de maintenance.

Cependant, même si c’est la voie à suivre, le travail humain est crucial pour le fonctionnement d’une ligne de production.

Tant pendant l’exploitation que pendant la maintenance, la performance des professionnels est sujette à des erreurs, qui peuvent conduire à la survenue d’accidents graves ou à des pertes financières importantes.

Pour atténuer les effets des erreurs humaines, il est important de connaître précisément les causes de leur apparition, puis d’appliquer des solutions et un suivi continu, afin d’éviter qu’elles ne se reproduisent.

Par la suite, nous allons vous présenter trois des principales causes d’erreurs humaines lors des routines de maintenance industrielle, ainsi que les actions à entreprendre pour les résoudre. Lisez la suite !

Violations et erreurs humaines

Les violations sont définies comme des attitudes dans lesquelles le professionnel est conscient de ce qu’il fait pendant la maintenance, mais n’est pas sûr des résultats. Dans ce cas, la plupart des violations pendant la maintenance se produisent dans des machines qui fonctionnent pendant de longues heures ou sans interruption. Les violations de maintenance sont des écarts délibérés par rapport aux règles et peuvent entraîner l’interruption de toute une ligne, voire des accidents graves.

Les solutions pour éviter ce type d’erreurs humaines sont assez simples : maintenance préventive et prédictive et formation des opérateurs.

L’inspection sensorielle est l’une des activités qui mettent les employés en danger. Pour un parcours de maintenance réussi et productif, des outils peuvent être utilisés pour aider à cette activité, comme le module d’inspection en ligne DynaSens. D’autre part, les composants des actifs critiques gagnent un allié si la surveillance continue des conditions de vibration et de température est appliquée, grâce à des solutions technologiques et au respect des principes de maintenance basés sur les données.

L’exploitation et la réalisation de la maintenance des machines industrielles nécessitent une formation adéquate et des améliorations récurrentes, afin de réduire les défaillances. Une autre mesure importante est le test du processus après l’exécution de la maintenance, dans le but de vérifier qu’il n’y a pas eu d’erreurs pendant l’exécution du travail. La détection sans fil est le moyen le plus précis d’effectuer cette procédure de mesure.

En revanche, les défaillances dues à des actions non délibérées peuvent être causées par l’exécution de tâches répétitives ou si elles sont effectuées par le même professionnel pendant une longue période. Pour limiter ce type d’erreur, il faut accorder plus d’attention à la formation de l’opérateur afin qu’il maîtrise le processus et l’opération.

L’enquête sur les erreurs humaines dans la maintenance doit suivre un scénario d’investigation, afin de collecter la plus grande quantité de données et d’informations sur les causes et les dommages récurrents, en évitant la récurrence. Les données doivent être stockées dans une base de données de maintenance pour référence ultérieure.

Il est important de souligner que, quel que soit le volume des défaillances, une bonne gestion de la maintenance est essentielle dans ce processus, tant pour le technicien que pour la disponibilité des machines.

Imprévisibilité humaine

Il existe de nombreux facteurs qui influencent le comportement et le travail d’un être humain. Lors de l’exécution d’une activité, telle que la maintenance, plusieurs facteurs peuvent influencer les performances professionnelles. Parmi les exemples les plus courants, citons : la démotivation, la fatigue, la négligence, le manque de planification et de formation, et la maîtrise de l’activité.

Ces influences sont souvent difficiles à mesurer et à détecter. Pour les contourner et trouver un professionnel approprié pour effectuer la maintenance, une solution consiste à adopter l’indice de probabilité d’erreur humaine (HEPI).

En bref, il s’agit de la normalisation des erreurs humaines afin de les classer dans un tableau en fonction de leur taux et de la spécialisation du travail effectué. L’indice est basé sur la probabilité mathématique d’occurrence, et il indique la propension à l’erreur.

Facteurs externes

Les facteurs externes influencent également les performances d’un opérateur. Ils peuvent être classés en trois groupes:

  • physique : bruit, ventilation, température et toxicité;
  • environnementaux : éclairage, durée de la journée de travail, horaires et disposition des machines;
  • humains : qualification, formation et limitations.

Pour faire face aux facteurs externes, il est considéré comme une bonne pratique de veiller à l’efficacité et au bien-être de chacun des postes de travail. Dans les entreprises de grande taille, il n’est pas rare qu’un professionnel dédié s’occupe de ces aspects de l’opération.

De plus, une fois encore, une formation adéquate pour tous les niveaux techniques de l’industrie est l’une des solutions les plus efficaces pour réduire les erreurs humaines lors de la maintenance.

Vous avez apprécié ces conseils? Continuez à explorer notre contenu avec ce billet sur la maintenance à distance.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre contenu


Partager:

Twitter
LinkedIn
Facebook

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre contenu

Ne manquez pas les dernières actualités et mises à jour de Dynamox

Dynamox S.A

Rod. SC-401 600, km 01, R. Parque Tecnológico Alfa, Módulo 05 - João Paulo, Florianópolis - SC, 88030-909 | Téléphone: +55 48 3024-5858