logo

Inspection sensorielle, “Vers l’infini et au-delà!”

12 mai 2020
Inspection sensorielle, “Vers l’infini et au-delà!”

La technologie aide de plus en plus l’inspection sensorielle à améliorer les conditions de travail des inspecteurs sur le terrain, optimisant l’exécution de leurs tâches.

En gestion d’actifs, l’inspection sensorielle (dans le cadre des itinéraires de maintenance) joue un rôle important car elle préserve et assure la fonction de l’actif.

Cela devient aussi un puissant outil d’analyse à paramètres multiples lorsqu’il est combiné avec la maintenance prédictive et /ou prescriptive.

L’INSPECTION SENSORIELLE

L’inspection sensorielle est l’une des techniques les plus utilisées en stratégies de maintenance prédictive.

Elle pourrait être définie dans le secteur de la maintenance comme la technique qui utilise les sens humains pour relever des informations sur l’intégrité physique des équipements industriels, dans le but de diagnostiquer des pannes potentielles.

Même lorsque vous utilisez uniquement un crayon et du papier, une inspection sensorielle est extrêmement importante pour effectuer la collecte de données sur le terrain.

L’objectif principal est de rechercher des situations anormales, qui sont innombrables et varient d’un équipement à l’autre.

Par exemple, des anomalies de bruit, de température, de vibration, de fuites, de relâchement, les désalignements, d’usure, ainsi que des situations liées à la sécurité des personnes et à l’environnement.

Les industries exigent une équipe qualifiée, expérimentée dans la pratique et la théorie du comportement de leurs équipements.

Il est nécessaire de noter que même les plus petites observations sont essentielles pour obtenir un bon résultat d’inspection sensorielle.

Cela est fondamental pour définir la planification détaillée des itinéraires, le type de contrôle à effectuer et les points de contrôle pour chaque type d’équipement.

Dans la plupart des cas, l’inspection sensorielle vise à alimenter l’ingénierie ou la planification de la maintenance avec ses informations, qui sont généralement utilisées pour détecter les pannes à un stade précoce.

Comme la perception humaine n’est pas infaillible, il est important de combiner ces informations sensorielles avec d’autres appareils de mesure, tels que les analyseurs de vibrations, la thermographie, ultrason etc.

LE PROFIL D’UN INSPECTEUR

Le professionnel impliqué dans le processus d’inspection sensorielle doit être conscients de sa mission au sein de l’entreprise, agir en fonction des données qu’il collecte sur le terrain et appliquer des normes techniques.

Il est responsable de la sécurité opérationnelle, de l’intégrité structurelle des équipements et des installations industrielles dans son environnement, favorisant la continuité des opérations.

En principe, l’inspecteur des équipements doit être parmi les plus qualifiés de l’équipe de maintenance, possédant les qualités suivantes (entre autres):

observation professionnelle avec curiosité technique, méthodique et organisé par rapport à la planification de l’inspection, capable d’obtenir un soutien technique pour la prise de décision, exigeant sur la qualité de la maintenance des équipements, attentif, conscient et (surtout) responsable.

En termes de compétences sensorielles, l’expérience de l’inspecteur dans la réalisation du travail est crucial.

De plus, les professionnels sélectionnés pour les postes d’inspecteur doivent être formés en permanence, en particulier lorsque les éléments d’inspection ou même l’itinéraire est révisé et/ou ajusté.

QU’EST-CE QU’UN ITINERAIRE D’INSPECTION ET À QUOI SERT-IL?

Un itinéraire d’inspection consiste essentiellement en la vérification périodique des composants de certaines machines dans le respect du plan de Maintenance Productive Totale (TPM), respectant la nature mécanique ou électrique de la vérification.

Il est préférable de le faire à la fois de manière sensorielle et prédictive.

Lors de la préparation des itinéraires d’inspection, il est nécessaire de préciser que ne sont pas inclus les activités de maintenance spécifiques, telles que les remplacements ou réparations.

Cependant, les inspections visent à identifier les signes de pannes possibles afin que des actions correctives puissent être planifiées et exécutées, en maintenant la productivité du système opérationnel.

La planification d’itinéraire vise à organiser les tâches d’inspection sensorielles à effectuer:

• Sur l’équipement, compte tenu de sa criticité;

• Aux points spécifiques à inspecter;

• Sur une période prédéterminée;

• En déterminant qui est responsable de la tâche.

Pour ce faire, il est nécessaire de réfléchir à la création d’un formulaire avec l’utilisation de listes de contrôle des besoins à inspecter, visant à couvrir tous les équipements.

Les sujets indiqués devront comprendre: le nom de l’équipement et / ou l’installation, la date d’inspection, les éléments à vérifier (de préférence avec les critères de conformité à vérifier) et un champ pour annoter les potentiels problèmes qui devront être traités ultérieurement par la maintenance.

La planification des itinéraires de maintenance et l’exécution de l’inspection sera plus efficace si:

• Les défaillances sont identifiées avant qu’elles ne surviennent, ce qui réduit les coûts de maintenance corrective et préven tives; •Lles arrêts de production imprévus sont évités;

• L’obtention des pièces de rechange est plus efficace, afin de prolonger la durée de vie des actifs;

•La disponibilité et la fiabilité des machines est augmentée; •Les risques pour la sécurité des employés sont réduits.

SAUVEGARDE DES INFORMATIONS D’INSPECTION SENSORIELLE

Traditionnellement, les feuilles de calcul sont utilisées sur le terrain comme moyen de prendre des notes et d’enregistrer les informations obtenues, mais l’utilisation de systèmes en ligne et hors ligne émergent déjà.

L’idée principale est que l’utilisation de listes de contrôle standardise les critères d’inspection.

Sans liste de contrôle, qu’elle soit sous forme physique ou numérique, une inspection sensorielle deviendrait un processus très personnel pour chaque inspecteur, c’est pourquoi il est important de définir une liste de contrôle comme une norme qui peut être contrôlée et améliorée.

Les informations doivent parvenir à la planification de la maintenance dès que possible.

Ainsi, les itinéraires internes peuvent être mis à exécution, avec les détails de la procédure d’intervention.

Alors le personnel peut être programmé et l’arrêt éventuel négocié en conjonction avec l’équipe opérationnelle afin de minimiser l’impact possible sur production.

L’INSPECTION SENSORIELLE AVEC LE « MACHINE LEARNING »

L’un des outils les plus prometteurs pour améliorer les indicateurs du secteur est le « Machine Learning » .

Le « Machine Learning » est une technique d’intelligence artificielle capable de corréler diverses données, de les analyser, d’apprendre à interpréter les modèles et de décider des mesures à prendre pour chaque situation rencontrée.

À cette fin, les informations qualitatives générées par une inspection sensorielle par ceux qui sont en contact quotidien avec les machines sont essentielles.

Par exemple, en analysant les données mesurées en inspection prédictive, l’algorithme d’apprentissage automatique peut apprendre les comportements typiques des niveaux de vibration et de température d’un boîtier de roulement au fil du temps.

Avec l’ajout des informations d’inspection périodiques sensorielles, l’algorithme apprend à associer des situations de défauts avancés sur le terrain, comme une montée en température ou des vibrations au-dessus d’un certain seuil.

Avec l’expérience, l’algorithme commence à identifier des modèles de vibration et de température qui indiquent le développement d’un défaut, à prédire quand le niveau de défaut atteindra un stade avancé.

Ceci aide à décider quand la machine doit cesser de fonctionner pour effectuer un entretien.

Les algorithmes de détection de défauts peuvent être complété d’observations, d’événements et d’informations de maintenance corrective (par ex. ajout de graisse), provenant d’une inspection sensorielle.

La manière dont ces informations sont disponibles rend pertinent le diagnostic ou la conclusion des algorithmes.

Lorsque l’intégration des systèmes sera total, l’inspection sensorielle validera la pertinence des algorithmes sur le terrain.

Une fois l’intervention prescrite effectuée dans les normes de qualité, le diagnostic pourra être standardisé.

Pour conclure, c’est un outil qui permet d’analyser rapidement une grande quantité de données généré dans l’industrie de la maintenance, atteignant les normes exigeantes identifiées par l’analyse humaine et influençant les décisions qui impactent la fiabilité des actifs impliqués dans le processus de production.

En recherchant des solutions pertinentes pour l’industrie qui contribuent à l’amélioration des processus internes et de la productivité grâce à l’utili sation de la technologie, Dynamox livre sur le marché sa version d’itinérai re d’inspection, nommé DynaSens.

Cet outil est mis à disposition de tous ceux qui souhaitent structurer leur processus d’inspection sensorielle, ainsi que ceux qui souhaitent compléter et recouper les informations de maintenance prédictive systémique (fixe, collecte continue ou périodique des capteurs).

C’est là que le concept d’une inspection intégrée émerge, avec la complémentarité des inspections sensorielles et prédictives en continue, permettant des analyses plus précises. 

Contactez nous pour plus de détails sur DynaSens.


Canaux de Communication

Abonnez-vous à notre newslettre et recevez nos contenus

DynaPredict
Société
Contenu
Support
Unités
icon

icon
icon
icon
icon
icon

@ Dynamox.

Tous droits réservés.

ISO 9001
ISO 27701
ISO 27018
ISO 27001
Great Place To Work

@ Dynamox.

Tous droits réservés.